Formations Proposées :

 

Formation traditionnelle B :

Vous pouvez vous inscrire dès 17 ans, l’examen de théorie peut se passer à 17 ans, et l’examen de pratique à partir de 18 ans.

Le permis B, va vous permettre de conduire les véhicules de tourisme ainsi que tous les véhicules utilitaires dont le poids en charge ne dépasse pas 3.5 tonnes.

 

Formation accompagnée (AAC) :

Dès à présent vous pouvez vous inscrire et passer votre épreuve théorique dès 15 ans !! 

La formation accompagnée vous permet d’acquérir de l’expérience de conduite avant même d’obtenir le permis de conduire.

Cette formation comprend trois étapes :

  • formation initiale à l'auto-école : 

L’élève signe un contrat de formation après avoir effectué une évaluation de connaissances.

L'élève doit passer ensuite l'épreuve de théorie et une formation de conduite  ( qui ne peut être inférieur à 20h ).

Au terme de cette formation,  l'élève reçoit alors l’attestation de fin de formation initiale.

 

  • conduite, accompagnée d’un adulte, avec un suivi pédagogique par l’auto-école : 

Jusqu’à 18 ans, pour acquérir de l’expérience au volant, l’élève doit suivre une formation de conduite accompagnée dont la durée est comprise entre 1 et 3 ans.

 Il doit conduire 3.000 km minimum avec un ou plusieurs accompagnateurs. 

L’accompagnateur doit être titulaire du permis B depuis au moins cinq ans et doit avoir obtenu l’accord de sa compagnie d’assuranceL’assureur peut refuser si l’accompagnateur a commis des infractions graves. Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs dans ou hors du cadre familial. 

 

  • présentation au permis de conduire dès 17 ans et demi !!

 

Formation conduite supervisée : 

La formation en conduite supervisée est accessible à partir de 18 ans.

La formation conduite supervisée vous permet d’acquérir de l’expérience de conduite avant même d’obtenir le permis de conduire.

Le candidat peut suivre cette formation après une formation initiale ou suite à un échec à l'épreuve pratique. 

 

Pour y accéder, il faut :

  • avoir réussi le code de la route ;
  • avoir suivi une formation pratique avec un enseignant de conduite (20 heures minimum) ;
  • avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant .

 

Désormais, il n'y a plus de durée minimale pour la phase de conduite supervisée mais un minimum de 1000 kms à parcourir.

L’accompagnateur doit être titulaire depuis au moins 5 ans du permis de conduire de la catégorie B. Il ne doit pas avoir  fait l’objet d’une annulation ou d’une suspension du permis de conduire durant les 5 années précédentes.

 

  • Après une formation initiale :

Le candidat doit avoir obtenu :

  1. un accord préalable sur l’extension de garantie auprès de la société d’assurance qui assure le ou les véhicules utilisés pendant l’apprentissage,
  2. l’attestation de fin de formation (AFFI) prévue dans le livret d’apprentissage.

 

  • Après un échec à l'épreuve pratique : 

Le candidat doit avoir obtenu :

  1. un accord préalable écrit de la société d’assurances auprès de laquelle a été souscrit le contrat pour le ou les véhicules utilisés pendant l’apprentissage sur  l’extension de garantie nécessaire. 
  2. une autorisation de conduire en conduite supervisée délivrée par l’enseignant à l’issue d’un rendez-vous préalable.

 

 

Annulation et invalidation du permis :

Suite à une perte totale de points vous ne pouvez pas obtenir un nouveau permis de conduire immédiatement. Selon les cas et le respect des délais administratifs, vous aurez soit l’épreuve théorique (le code) à repasser, soit l’épreuve théorique (code) et la pratique (conduite).

 L’interdiction de conduire débutera uniquement lors de la restitution de votre permis de conduire à votre préfecture ou au commissariat. Il est donc inutile de garder votre permis après réception de la lettre du ministère 48SI.

Nous vous rappelons qu’il est indispensable de respecter la procédure surtout en termes de délai pour la constitution de votre nouvelle demande. Un retard, même d’une journée, peut vous obliger à repasser l’ensemble des épreuves.

Dans tous les cas, il est nécessaire avant de s’inscrire pour repasser l’examen (code et/ou conduite) d’effectuer une visite médicale et un examen psychotechnique ( pour une annualtion supérieur à 6 mois ). Pour plus de prudence ces démarches doivent être faites avant la fin de l’interdiction.

 

Epreuve théorique uniquement :

Pour être dispensé de l’épreuve pratique (conduite) il faut :

 

  • être titulaire du permis de conduire depuis plus de 3 ans à la date de la sanction,
  • que la durée de l’interdiction de solliciter un nouveau permis doit être inférieure à 1 an,
  • que la demande d’inscription à l’examen soit effectuée dans les 9 mois qui suivent la date de la fin de l’interdiction.

 

Pour les autres cas, il faudra repasser l’épreuve théorique et pratique du permis B sans obligation de 20 heures de conduite en auto-école.

Attention : lorsque seule l’épreuve théorique doit être passée, le conducteur est dispensé du respect des vitesses maximales pour conducteur novice et de l’apposition du signe « jeune conducteur » à l’arrière du véhicule. Dans le cas où les 2 épreuves doivent être repassées, il est soumis à toutes les obligations des jeunes conducteurs.

 

Cours de perfectionnement :

L'auto-école propose à toutes les personnes, n'ayant pas conduit depuis un moment et/ou qui souhaitent se perfectionner pour reprendre confiance en soi et surtout confiance en l'environnement, des cours de perfectionnement.

A la demande, conduite en agglomération, campagne, autoroute, manœuvres de stationnement, particularité des ronds-points…

 

Contactez-nous pour un programme personnalisé à la demande.

 

 

Logo final 1